Questions fréquemment posées

Cette section n’a qu’une valeur informative, les informations présentes sont susceptibles d’évoluer et l’AJSP décline toute responsabilité.

§

Section I – L’AJSP

 

  • Quel est le rôle de l’AJSP ?

L’Association des Elèves et Diplômés Juristes de Sciences Po (AJSP) est l’association des étudiants de l’Ecole de Droit de Sciences Po, mais également de tous les juristes qui ont été formés à Sciences Po et qui exercent actuellement des métiers en rapport avec le monde du droit. Créée en 1999, l’AJSP est une association permanente depuis 2010.

L’AJSP a pour objectif la création d’une communauté de juristes à Sciences Po ainsi que le renforcement des liens entre les étudiants de Sciences Po et les professionnels du droit.

C’est dans cette optique que l’AJSP organise des événements tout au long de l’année (conférences, petits déjeuners, apéros, bourse aux livres), maintient des liens avec les étudiants diplômés, publie régulièrement une revue juridique et anime la vie étudiante des Masters de l’Ecole de Droit de Sciences Po.

Ces activités s’organisent autour de trois pôles : le pôle Evénements ; le pôle Revue ; le pôle Vie de Master.

  • En quoi consistent les « petits déjeuners » de l’AJSP ?

Les petits déjeuners sont des rencontres informelles entre les étudiants de l’Ecole de Droit et des professionnels du milieu juridique. Ces rencontres en petit comité sont une opportunité pour les étudiants de bénéficier de l’expérience, de conseils individualisés de professionnels et ainsi affiner leur projet professionnel.

L’AJSP organise environ deux petits déjeuners par semaine, vous pouvez retrouver les derniers petits déjeuners organisés sur cette page.

  • Qu’est-ce qu’un apéro de l’AJSP ?

Régulièrement, le pôle Vie de master de l’AJSP organise des soirées regroupant les juristes de l’Ecole de Droit de Sciences Po, généralement dans un bar et à des tarifs préférentiels, afin de permettre aux étudiants d’échanger dans un cadre plus décontracté qu’une salle de cours. 

  • Comment marche la revue des juristes de Sciences Po ?

La Revue des Juristes est une Revue étudiante traitant des sujets juridiques variés et publiée à l’attention des étudiants et professionnels du droit. Sa sortie semestrielle donne lieu à un appel à contribution sur le thème de la prochaine Revue. Toute personne intéressée peut proposer un sujet d’article lié au thème choisi ; proposition qui sera examiné par le comité de rédaction de la Revue. Sur ce point, les étudiants sont encouragés à proposer des articles coécrits avec des professeurs ou des avocats pour avoir les meilleures chances d’être sélectionnés.

Les articles, une fois finalisés, sont transmis aux membres de la Revue et au directeur scientifique du numéro. Celui-ci s’assure de la qualité des contributions.

Enfin, le comité de rédaction harmonise les contributions, finalise l’édition du numéro et s’attache à le diffuser le plus largement possible.

  • Quand faut-il candidater pour rejoindre l’équipe de l’AJSP ?

Au début de chaque année académique, l’AJSP lance sa campagne de recrutement. Selon vos affinités, vous pourrez postuler au pôle de votre choix : pôle Revue, Evénements ou Vie de Master.

 §

Section II – L’Ecole de Droit de Sciences po

 

  • Qu’est ce que l’Ecole de Droit de Sciences Po ?

L’Ecole de Droit de Sciences Po regroupe trois formations distinctes, ayant pour objectif la formation de juristes de haut niveau.

–        Le master Droit Economique

–        Le master Carrières Judiciaires et Juridiques

–        L’Ecole Doctorale

Plus d’informations sont disponibles directement sur le site de l’Ecole de droit.

  • Comment intégrer l’Ecole de Droit de Sciences Po ?

Pour les élèves issus du Collège Universitaire de Sciences Po, les deux masters proposés par l’Ecole de Droit ne sont pas sélectifs : une lettre de motivation, ainsi qu’un CV vous seront demandés afin de vérifier l’adéquation de votre projet professionnel à la formation offerte par l’Ecole de Droit. Un entretien sera éventuellement organisé.

Pour les étudiants ayant suivi un autre cursus, l’admission au sein des masters Droit Economique et CJJ est soumise à sélection. Les critères d’éligibilité et le dossier de candidature sont disponibles sur le site de l’Ecole de Droit. Aucun cursus préalable en droit n’est exigé.

  • Quelle est la spécificité du master Droit Economique ?

D’une durée de deux ans, le master Droit Economique offre une formation juridique autonome fondée sur une méthode pédagogique interactive entre les enseignants (universitaires et praticiens) et les étudiants.

Après une première année consacrée à l’apprentissage des fondamentaux du droit (droit des obligations, droit pénal, droit européen, droit de la concurrence, droit international privé, droit processuel, droit de financement des entreprises…), les étudiants choisissent une spécialisation tournée vers la réalisation de leur projet professionnel.

Les maquettes pédagogiques sont disponibles sur le site de l’Ecole de Droit.

  • Quelles sont les spécialités proposées en 2ème année de master Droit Economique ? Sont-elles sélectives ?

Six spécialités sont proposées en deuxième année de master Droit économique ?

–        La spécialité Contentieux Economique et Arbitrage (CEA)

–        La spécialité Droit de l’Innovation (DI)

–        La spécialité Droit Public Economique (DPE)

–        La spécialité Entreprises, Marchés, Régulation (EMR)

–        La spécialité Global Business Law and Governance (GBLG)

–        La spécialité Global Governance Studies (GGS)

Parmi ces spécialités, seule Global Governance Studies est soumise à une sélection, un CV ainsi qu’une lettre de motivation est requise afin de s’assurer de la bonne orientation du candidat et de l’adéquation de son choix avec son projet professionnel.

  • Qu’est ce que « l’English Track » du master Droit Economique ?

L’English Track permet aux étudiants non-francophones de suivre l’intégralité de leurs cours en anglais. Réservés prioritairement aux étudiants internationaux, ces cours restent accessibles à tous les étudiants du master dans la limite des places disponibles, étant précisé qu’ils sont fondés sur une approche comparée de la matière (et ne sont pas des cours de droit français traduits en anglais).

  • Vaut-il mieux suivre les cours en anglais ou en français ?

Les cours en français et en anglais diffèrent au niveau du contenu, il est donc nécessaire de les choisir en fonction de ses projets d’orientation. Ainsi, certains cours en français comme le cours de droit des obligations ou le cours de droit des sociétés, sont fortement conseillés pour les étudiants souhaitant présenter l’examen du barreau. La validation du cours de comptabilité permet également de solliciter une dispense de cette épreuve écrite à l’examen d’entrée au CRFPA.

  • Que devez-vous obligatoirement valider pour l’obtention du diplôme de master ?

L’obtention du diplôme de master est conditionné par la validation d’au moins 120 crédits et de plusieurs obligations de scolarité.

Vous devez notamment :

–        Valider au moins deux cours de formation commune au cours de votre master

–        Valider le cours de Droit des obligations

–        Valider le Grand oral de Sciences Po

–        Valider un stage de 14 semaines minimum                                         

  • Y a-t-il des cours recommandés pour présenter l’examen du barreau ?

En vue de présenter l’examen du barreau, il est fortement conseillé de suivre certains cours en français, notamment :

–        Un cours de droit des contrats

–        Un cours de responsabilité civile

–        Un cours de procédure civile

–        Un cours de comptabilité

–        Droit des sociétés

  • Quels sont les débouchés après l’Ecole de Droit ?

Trois corps de métiers sont privilégiés par les diplômés de l’Ecole de Droit :

–        Avocats

–        Juristes d’entreprise

–        Magistrats

A court terme certains décident de compléter leur diplôme par un LLM à l’étranger. D’autres étudiants choisissent cependant de s’écarter de ces voies afin de s’engager dans d’autres carrières juridiques ou non.

  • Quelles sont les obligations concernant les langues ?

Nous vous invitons à consulter la Charte des langues de l’Ecole de Droit.

 §

Section III – L’entrée au barreau

 

  • Qu’est ce que le CRFPA ?

Il s’agit du Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats.

L’admission est conditionnée par la réussite à un examen d’entrée organisé par les Instituts d’Etudes Judiciaires (IEJ) pour les élèves possédant une maîtrise en droit (M1) obtenue à l’Université / ou à la possession d’un doctorat en droit.

Les quinze écoles d’avocats de France sont réparties géographiquement en fonction des ressorts de Cour d’Appel.

A Paris, l’examen du CRFPA qui a lieu en septembre permet d’entrer à l’EFB, l’Ecole de Formation professionnelle des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris.

  • Qu’est ce que l’EFB ?

L’EFB est l’Ecole de Formation professionnelle des Barreaux de la cour d’appel de Paris.

L’EFB prépare en 18 mois à l’examen délivrant  le Certificat d’Aptitude à la Profession des Avocats (CAPA).

Cette préparation se compose de :

–        Six mois de scolarité à l’EFB

–        Six mois de projet pédagogique individuel (PPI)

–        Six mois de stage dans un cabinet d’avocats

  • Etudiant au sein de l’Ecole de Droit de Sciences Po, quand puis-je me présenter à l’examen de l’EFB ?

Pour s’inscrire à l’examen d’entrée à l’école du barreau (CRFPA ou EFB pour le barreau de Paris)  il est nécessaire d’être titulaire d’un Master 1 en droit délivré par une université et d’être inscrit dans un IEJ.

La première année de Master de Sciences Po n’est pas reconnue comme équivalent à un Master 1 délivré par une université. Les étudiants de Sciences Po doivent donc être titulaires du master Droit Economique ou Carrières Juridiques et Judiciaires (i.e. avoir validé les 2 années du master), sauf s’ils sont par ailleurs titulaires d’un M1 en droit délivré par une université.

Pour obtenir le diplôme du master Droit Economique, il est obligatoire d’effectuer un stage de 14 semaines, qui devra être validé au plus tard en septembre de la deuxième année de master. Comme l’examen du CRFPA se déroule en septembre, il peut donc être avantageux d’effectuer son stage obligatoire entre la première et la deuxième année de master. Ce stage d’été, tout comme l’un de ceux que vous faites dans le cadre d’une césure entre vos deux années de master, peut en effet être validé comme stage obligatoire.

  • Qu’est-ce qu’un IEJ ?

L’IEJ est un Institut d’Etudes Judiciaires. Les IEJ organisent l’examen d’entrée au CRFPA (et notamment à l’EFB) qui a lieu chaque année en septembre. A Paris, chaque IEJ est rattaché à une université disposant d’une faculté de droit (Paris I, Paris II, Paris V, Paris XI, Paris XII, Paris XIII, Université d’Evry-Val d’Essonne).

Tous les IEJ de Paris dépendent de l’école du Barreau de Paris et vous amènent donc, in fine, à exercer la profession d’avocat au sein du barreau de Paris. Toutefois, il est possible au cours de votre carrière de changer de barreau.

L’inscription dans l’un des Instituts d’Etudes Juridiques (IEJ) est obligatoire pour présenter le CRFPA.

  • Quand et dans quel IEJ dois-je m’inscrire ?

Certains IEJ (Paris I, Paris V et Paris XII) acceptent directement les étudiants de Sciences Po, l’inscription dans ces IEJ y est quasi-automatique et il est recommandé de les choisir.

Les autres IEJ demandent un dossier ou un entretien pour accepter les élèves de Sciences Po. Ainsi en vous inscrivant à l’IEJ de  Paris II par exemple, vous courez le risque d’être refusé et de ne pas pouvoir présenter l’examen d’entrée du CRFPA.

  • Quelle est la bonne stratégie à adopter dans mon choix de matières au CRFPA ?

Il faut choisir les matières dans lesquelles on se sent à l’aise. On conseille généralement d’éviter des matières privilégiées par des spécialistes telles que le Droit Fiscal si on ne sent pas entièrement à l’aise dans le traitement des sujets qui leur sont liés.

  • Les matières choisies au CRFPA influent-elles sur ma carrière future ?

En pratique, la plupart des employeurs reconnaissent que la carrière des étudiants est plus déterminée par les stages qu’ils ont effectués que par les matières présentées à l’examen du barreau. Un socle solide de connaissances juridiques reste indispensable.

  • Faut-il passer le barreau quand on veut devenir juriste d’entreprise ?

En principe, il n’est pas requis de passer le barreau pour être juriste d’entreprise, néanmoins cela peut se révéler être un véritable avantage en pratique.

Ainsi, au sein des plus grosses structures, la plupart des juristes d’entreprise sont d’anciens avocats.

§

Section IV – Stages

 

  • Quand commencer à chercher votre stage ?

Pour l’obtention du Master Droit Economique, la validation d’un stage de 14 semaines minimum est obligatoire.

Il est fortement recommandé de s’y prendre le plus tôt possible, particulièrement concernant les stages en cabinets qui recherchent très tôt leurs stagiaires.

Un point important concernant les stages de césure, la période de janvier à juin correspond à celle du stage obligatoire de l’EFB, la concurrence est donc accrue.

Le Service Carrières de Sciences Po propose des ressources pour les étudiants via les ateliers CV et présentation de soi en 2 minutes. Vous pouvez également participer au Forum des métiers du droit organisé chaque année au mois de Janvier.

  • Année de césure : quels en sont les avantages ?

Vous pouvez effectuer entre la première et la deuxième année de master une année de césure :

–        deux stages de six mois,

–        Un stage de six mois et un échange universitaire.

La césure est valorisée, permettant d’obtenir une expérience professionnelle reconnue, de s’orienter dans ses choix ou encore de bénéficier d’un des partenariats prestigieux de l’Ecole de Droit (McGill, Columbia, NYU, Harvard…).

  • Quelles sont les modalités administratives et financières d’un échange effectué pendant l’année de césure ?

Pour effectuer un échange universitaire, il est possible de poser une candidature pour l’un des prestigieux partenariats de l’Ecole de Droit. La Direction des Affaires Internationales et des Echanges de Sciences Po (DAIE) propose également des échanges ouverts aux étudiants de master. Pour les autres échanges, les élèves du Collège Universitaire sont prioritaires

Dans le cadre de cet échange, 100% des frais de scolarité sont payés à Sciences Po pour le semestre effectué à l’étranger.

Le dossier de candidature est rempli via l’espace étudiant fin janvier-début février.

  • Quelles sont les modalités administratives et financières d’un stage effectué pendant une année de césure ?

Une fois votre demande de césure validée par votre responsable pédagogique, vous pouvez effectuer une demande de convention de stage à partir de votre espace étudiant auprès Sciences Po Avenir. Lors que vous effectuez un stage dans le cadre d’une année de césure, vous devez verser 25% de vos droits de scolarité à Sciences Po. Votre statut étudiant (et donc votre couverture sociale), est maintenu pendant toute la durée de votre césure.

 §

Toutes les questions supplémentaires peuvent être envoyées à l’AJSP (evenements.ajsp(at)gmail.com), elles seront intégrées dans la FAQ.

Nous vous rappelons que l’Ecole de Droit se tient à votre disposition pour toute question à caractère personnel (Orientation, Stage, LLM etc.). Pour le master Droit Economique, nous vous invitons à prendre contact avec Anne Solenne de Roux (annesolenne.deroux@sciences-po.fr) ; ou avec Céline Garçon pour les questions concernant le master Carrières Judiciaires et Juridiques.